Les vaccins : comment fonctionnent-ils?

HELP :: ANIMAUX :: Chien

Aller en bas

Les vaccins : comment fonctionnent-ils? Empty Les vaccins : comment fonctionnent-ils?

Message  cindy59000 le Sam 20 Sep - 2:13

Pourquoi les animaux ont-ils besoin de rappels de vaccins? Une seule injection ne fait-elle pas l’affaire? Comment les vaccins protègent-ils les animaux?

Les clients posent souvent ces questions à propos des vaccins que nous recommandons pour protéger la vie de leurs animaux. Il est utile de comprendre les mécanismes de base de ces vaccins, afin d’en saisir les avantages et les limites.

L’étude des vaccins s’appelle la vaccinologie. Les chercheurs produisent des vaccins d’essai pour définir comment ils produisent l’immunité chez l’hôte (un chat ou un chien, en l’occurrence). C’est sur ces études intensives que repose la production commerciale des vaccins. L’efficacité et l’innocuité des vaccins sont vérifiées avant leur homologation.

Certains vaccins contiennent des virus ou des bactéries entiers qui ont été très affaiblis. Ce sont des « vaccins à virus vivant modifié ». Un autre type de vaccin est fabriqué à partir d’un virus mort, auquel on ajoute parfois un adjuvant, c’est-à-dire une substance qui augmente la réactivité du vaccin dans le système. On dit de ces vaccins qu’ils sont « inactivés ». Beaucoup de vaccins récents sont des vaccins « purifiés ». On les fabrique en extrayant de l’agent pathogène les composants qui, en général, provoquent une réaction chez l’hôte (fraction antigénique). Les nouvelles techniques génétiques produisent une innocuité accrue des vaccins. En n’incluant que certains composants précis dans le vaccin, on augmente leur innocuité, car on élimine les parties indésirables de l’agent pathogène (comme certains constituants membranaires) qui produisent des effets secondaires, comme la fièvre.

Quand un agent étranger s’insinue dans le corps, le système immunitaire se mobilise et envoie des cellules repousser l’envahisseur. Si un nouvel agent pathogène est détecté, une série complexe de réactions produit des anticorps (réaction immunitaire d’ordre cellulaire). Dans le système immunitaire, les cellules apprennent à reconnaître ces nouveaux étrangers et elles mémorisent l’information sur la réaction (cellules à mémoire). C’est sur ces cellules que repose l’immunité de longue durée qu’offrent les vaccins contre les agents pathogènes. Les cellules à mémoire peuvent maintenir leur « programme » pendant de nombreuses années. Les infections naturelles et les vaccins produisent tous deux une réaction protectrice dans le corps.

L’immunité à l’égard d’une maladie dépend de l’efficacité du système immunitaire. Les animaux soumis à un stress tel que leur système de défense est déjà mobilisé ou affaibli ne jouiront pas de la pleine immunité, même si le vaccin est pleinement actif. En outre, il arrive parfois chez les très jeunes chiots et chatons que les anticorps reçus de leur mère entrent en conflit avec le vaccin; c’est pourquoi les rappels ne sont donnés qu’après l’atténuation de l’immunité maternelle. Le jeune animal est alors capable de présenter une réaction immunitaire normale. Puisque les jeunes animaux perdent différents éléments de l’immunité maternelle à différents âges, les vaccins sont administrés de manière à prendre le relais à mesure que les anticorps transmis par la mère perdent leur effet.

Les rappels sont essentiels pour la plupart des vaccins, car les cellules à mémoire ont besoin d’être exposées à l’agent pathogène plus d’une fois. Cette réaction anamnestique est une réaction programmée, et une seule exposition peut ne pas suffire à activer la mémoire.

Soulignons que les vaccins sont produits contre les agents pathogènes les plus courants. Une famille de bactéries ou de virus peut présenter des variantes ou des mutations génétiques. Pour cette raison, de nouveaux types de maladies peuvent faire surface, et il faut alors adapter les vaccins pour protéger les animaux contre un nouveau sous-type de l’agent pathogène.

Il est important de se rappeler que l’animal n’est considéré comme entièrement vacciné que deux semaines après qu’il a reçu tous les rappels. En effet, il faut entre 10 et 14 jours au vaccin pour produire son plein effet.

Aucun vaccin n’est efficace à 100 p. 100, pour les raisons évoquées ci-dessus et d’autres. Toutefois, la plupart des vaccins sont très efficaces, et les terribles maladies qu’ils préviennent sont beaucoup plus rares, grâce au fait qu’un grand nombre de propriétaires tiennent compte des recommandations de leur vétérinaire à l’égard de la vaccination. Bien que les vaccins puissent produire des effets secondaires, les probabilités que l’hôte présente des effets secondaires sont assez faibles ,si les vaccins sont administrés en fonction des risques et du mode de vie de chaque patient. Leur coût est minime comparativement à celui du traitement des graves maladies qu’ils préviennent. Les animaux de compagnie ont la chance de profiter de la médecine moderne et d’un excellent régime de lutte, par la vaccination et l’hygiène, contre des épidémies qui, autrefois, semaient la mort.
cindy59000
cindy59000
Admin
Admin

Messages : 421
Date d'inscription : 19/09/2008
Age : 31
Localisation : Lille

Voir le profil de l'utilisateur http://helpanimals.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

HELP :: ANIMAUX :: Chien

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum