Agnelage ( agneaux )

Aller en bas

Agnelage ( agneaux )

Message  cindy59000 le Sam 20 Sep - 23:19

Le succès d’un élevage de moutons repose sur le nombre d’agneaux vendus par brebis, pour la reproduction ou pour la viande. Le but est d’obtenir plus de 1,5 agneau par brebis. Au Canada, les brebis sont accouplées à l’automne et elles mettent bas entre 145 et 150 jours plus tard, au printemps. La nutrition et la gestion du troupeau jouent un rôle important dans la reproduction. Six semaines avant l’accouplement, les brebis sont gavées pour augmenter leurs chances d’avoir des jumeaux. Le cycle d’accouplement des brebis peut être synchronisé de manière à ce qu’elles mettent toutes bas pendant un certain nombre de jours. L’horaire de l’éleveur peut être assez chargé pendant cette période, et son entreprise sera mise à rude épreuve si la planification est déficiente.

Pendant les quatre mois qui suivent l’accouplement, la bergerie est relativement calme. Puis les préparatifs commencent. Les brebis reçoivent une ration plus riche en protéines et en calories, afin de bien nourrir les fœtus, tout en empêchant les futures mères de devenir trop grasses. Puisqu’elles agnèlent à l’écart du troupeau, et qu’elles ont besoin d’un contact de trois ou quatre jours avec leurs petits avant de retourner dans le troupeau, l’enclos de maternité doit être aménagé pour répondre à ces besoins.

Malgré ce qu’on en dit, beaucoup d’éleveurs expérimentés soutiennent qu’il est impossible de déterminer quand la brebis est sur le point d’agneler. Les seuls indices sont la tendance de la brebis à s’isoler, à donner des coups de sabot sur le sol et à faire des efforts. La plupart des brebis n’ont pas besoin d’aide pour mettre bas. Une fois les agneaux nés, la nouvelle famille est placée dans un enclos de maternité. Les quatre jours suivants sont très importants. La plupart des agneaux qui meurent en bas âge meurent pendant cette période, d’inanition ou d’hypothermie. Un agneau naissant peut mourir de faim ou de froid pendant les trois premières heures de vie, surtout si la mère est maladroite, si elle souffre d’une mammite (infection des glandes lactifères) ou qu’il fait très froid, humide et qu’il y a des courants d’air. Le premier symptôme est la lenteur de l’agneau à se lever, puis, une fois debout, il ne s’étire pas et n’agite pas la queue. En outre, l’intérieur de sa gueule est froid. En général, les agneaux qui présentent ces symptômes se rétablissent rapidement s’ils reçoivent du colostrum chaud ou du dextrose (une solution de sucre) par voie intraveineuse ou intrapéritonéale (dans l’abdomen), et s’ils sont placés dans un incubateur où la température est maintenue entre 38 et 40 °C.

Le premier lait (colostrum) est essentiel à la survie des nouveau-nés car il leur fournit des anticorps qui les protègent des maladies; il est également riche en protéines, en gras, en vitamines A, D, E et K, et en minéraux; il contient des cellules immunitaires maternelles qui stimulent le système immunitaire de l’agneau, ainsi que des facteurs de croissance. Un agneau normal devrait se lever et commencer à téter dans sa première heure de vie. Les agneaux qui sont faibles pourraient avoir besoin de recevoir du colostrum à l’aide d’une sonde stomacale ou d’un biberon, à intervalles de deux ou trois heures, le plus tôt possible après la naissance et jusqu’à ce qu’ils soient assez vigoureux pour téter leur mère.

Une journée avant que les agneaux quittent l’enclos de maternité, ils sont marqués, leur queue est coupée et les mâles sont castrés. Alors qu’ils se joignent au troupeau, l’éleveur peut envisager un repos bien mérité.
avatar
cindy59000
Admin
Admin

Messages : 421
Date d'inscription : 19/09/2008
Age : 31
Localisation : Lille

Voir le profil de l'utilisateur http://helpanimals.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum