Les boiteries courantes chez le cheval – membres postérieurs

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les boiteries courantes chez le cheval – membres postérieurs

Message  cindy59000 le Sam 20 Sep - 23:04

mesure en fonction de la race, de la conformation (assemblage des parties du corps), de la nature et de l’intensité de l’effort fourni par le cheval, et du type de sol sur lequel il travaille. Cela dit, les vétérinaires traitent certains types de boiteries plus que d’autres chez les chevaux de promenade.

L’accrochement supérieur de la rotule

L’accrochement supérieur de la rotule est souvent associé à un vice de conformation. Les chevaux qui sont droits sur leurs boulets sont les plus à risque de développer cette affection. L’affection peut aussi être causée par un choc trop prononcé, ou par l’affaiblissement des structures de soutien de la rotule chez les chevaux qui ne sont pas en forme. Lorsqu’il y a accrochement supérieur de la rotule, celle-ci se loge dans la partie supérieure de la jointure, coinçant ainsi l’extrémité du fémur (l’os qui part du flanc). Ceci a pour effet de coincer aussi le jarret relié au fémur. Avec le temps, les ligaments se distendent, et l’affection peut se manifester de manière intermittente, entraînant parfois l’irritation de la jointure, voire l’inflammation du genou. L’affection peut toucher l’un ou l’autre des membres postérieurs.

Les éparvins

Les éparvins sont des enflures molles de l’articulation tarso-métatarsienne (l’articulation du jarret), causées par l’accumulation de liquide dans l’articulation. Un vice de conformation du jarret, un traumatisme ou un exercice trop rigoureux peuvent aggraver la susceptibilité de l’animal. La majeure partie de l’enflure se situe sur la face avant de l’articulation, vers l’arrière du membre. Parfois, deux zones d’enflure additionnelles apparaissent sur la face arrière du membre, de chaque côté de l’articulation du jarret. Les éparvins ne causent pas nécessairement de boiterie, mais peuvent rendre la zone affectée sensible au toucher, au moins au stade initial.

La jarde

La jarde est une forme d’arthrite de l’articulation du jarret dont souffrent surtout les chevaux panards, les chevaux aux jarrets coudés, les trotteurs et les chevaux de rodéo. Une tumeur osseuse apparaît sur la partie inférieure de la face interne du jarret. Le cheval atteint a tendance à user la pince du sabot malade. L’enflure n’est pas toujours apparente durant les premiers stades de l’affection. La jarde peut entraîner une boiterie permanente.

La courbe

La courbe, qui résulte d’une inflammation du ligament qui stabilise l’articulation du jarret, cause une enflure le long du membre postérieur, à la limite entre le tibia et le jarret. L’inflammation entraîne la production d’une exostose (excroissance osseuse) à l’endroit de l’attache, ce qui épaissit le ligament. Les courbes sont douloureuses et, parmi les facteurs qui les favorisent, notons les vices de conformation (jarrets coudés, chevaux panards) ou les traumatismes. Le pronostic est plus favorable dans le second cas que dans le premier.

Votre vétérinaire peut vous aider à prévenir les boiteries des membres postérieurs. Vous devriez le consulter au moindre soupçon. Le traitement précoce contribue souvent au rétablissement complet de l’animal. Il existe plusieurs autres affections des membres postérieurs du cheval, et votre équipe de soins est une source fiable d’information dans ce domaine.
avatar
cindy59000
Admin
Admin

Messages : 421
Date d'inscription : 19/09/2008
Age : 30
Localisation : Lille

Voir le profil de l'utilisateur http://helpanimals.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum