Tremblante

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Tremblante

Message  cindy59000 le Sam 20 Sep - 22:59

Définition

La tremblante du mouton est une maladie mortelle qui s’attaque au système nerveux central des moutons et des chèvres. Elle est ce qu’on appelle une encéphalopathie spongiforme transmissible, ou EST. Parmi d’autres EST, mentionnons l’encéphalopathie spongiforme bovine (ESB) chez les bovins, la maladie débilitante chronique (MDC) chez le cerf et le wapiti, ainsi que la maladie de Creutzfelt-Jakob chez les humains. La cause exacte de la tremblante est inconnue, mais de nombreux scientifiques croient actuellement qu’il s’agit d’un agent infectieux plus petit qu’un virus.

Selon Santé Canada, il n’existerait aucun lien connu entre la tremblante et la santé humaine. Toutefois, certaines données donnent à penser que des EST qui s’attaquent aux animaux, comme la maladie de la vache folle, pourraient également infecter les humains. Par conséquent, tout animal infecté par la tremblante ou exposé à la maladie devrait être tenu à l’écart de la chaîne alimentaire.

Il n’existe pour le moment aucun traitement ni vaccin contre cette maladie.

Historique

La tremblante se rencontre dans des pays répartis dans le monde entier. Au Canada, elle est devenue une maladie à déclaration obligatoire en 1945, et un programme de lutte est en place depuis ce temps. Les cas de tremblante chez le mouton font l’objet d’un rapport annuel. Au Canada, c’est en 1973 que la maladie a été diagnostiquée pour la dernière fois chez des chèvres.

Symptômes

La maladie est lente à se développer; il faut habituellement plus d’un an et demi pour qu’un animal infecté manifeste des symptômes cliniques, et cette incubation peut durer jusqu’à huitans. Mais une fois qu’un animal a l’air malade, il mourra en l’espace d’un ou deux mois. Les cas surviennent généralement chez les animaux âgés de deux à cinq ans. Une fois l’animal infecté, il l’est pour la vie.

La plupart des symptômes intéressent le système nerveux. Au début, les animaux peuvent manifester un changement de comportement, devenant soit agressifs, soit craintifs. Les propriétaires constatent souvent que les moutons atteints semblent désorientés et ne restent pas avec le troupeau lorsqu’on le rassemble. Ensuite, les bêtes peuvent commencer à grincer des dents, à se mâchouiller les lèvres ou à mordre leurs pieds et leurs membres. Elles éprouvent souvent des démangeaisons et se frottent contre des objets au point de s’arracher la laine. On observe aussi parfois une démarche par sauts ou pas relevés anormale. Les animaux atteints perdent souvent du poids et leur condition physique se détériore.

Même si les animaux atteints peuvent sembler normaux lorsqu’ils se tiennent debout tranquilles, sous l’effet d’une stimulation ou d’une surprise, ils peuvent commencer à trembler ou semblent être frappés d’une crise cérébrale.

Transmission

La tremblante se propage par les liquides et les tissus placentaires des moutons infectés. Elle peut être transmise d’une brebis à ses agneaux nouveaux-nés ou à d’autres agneaux nés dans une aire commune. Il semble également que les gènes puissent jouer sur la sensibilité de l’animal à cette maladie et sur la durée de la période d’incubation. Les béliers peuvent être atteints, mais ne transmettent pas la maladie à d’autres animaux.

Diagnostic

Bien qu’il n’existe actuellement aucune épreuve approuvée pour dépister la tremblante chez les animaux vivants, des recherches récentes révèlent qu’un test pourrait bientôt être disponible. Pour le moment, la tremblante est diagnostiquée après la mort du sujet par examen microscopique du tissu cérébral ou par examen des amygdales, des ganglions lymphatiques ou de la rate qui ont été traités avec un colorant spécial. Des analyses de sang peuvent être effectuées pour vérifier le profil génétique d’un animal, ce qui permet aux agriculteurs de vérifier la sensibilité de leurs animaux à la maladie. Toutefois, il n’existe aucune garantie que même un animal non sensible sera épargné, puisqu’il s’agit d’une maladie infectieuse.

Programme de l'Agence canadienne d'inspection des aliments

En vertu de la Loi fédérale sur la santé des animaux, la tremblante est une maladie à déclaration obligatoire, et un programme de lutte existe pour en empêcher l’entrée dans la chaîne alimentaire. Les animaux qui en sont infectés ou qui y ont été exposés sont abattus sans cruauté et leurs carcasses sont incinérées ou enfouies sous la surveillance de l’ACIA. Les propriétaires reçoivent une indemnité pour les coûts de disposition qu’ils doivent engager.

Si l’on constate que deux ou plusieurs animaux de lignées différentes d’un même troupeau sont atteints de la maladie, tout le troupeau est détruit. Si la maladie n’est diagnostiquée que chez une brebis, toute sa descendance, ainsi que tous les autres agneaux nés au même endroit où elle a agnelé, sont détruits. En outre, s’il n’existe pas de registres pour identifier ces animaux, il se peut que tout le troupeau doive être éliminé. Les agriculteurs sont indemnisés pour la perte de leurs animaux. Le plafond de l’indemnité payée pour les moutons dont on a ordonné la destruction est de 600$.

Mesures de lutte

Les propriétaires jugeront peut-être bon de prendre les précautions suivantes pour empêcher l'introduction ou la propagation de la tremblante dans leurs troupeaux :

S’assurer que chaque animal du troupeau est identifié individuellement et prendre note de tous les agnelages, ainsi que de l’endroit où chaque agneau est né. Tenir des registres de l’identité de tous les moutons vendus, ainsi que des noms et adresses des acheteurs. Tenir aussi des relevés complets sur la provenance de tous les moutons achetés.

Toujours séparer les bêtes malades des animaux sains et les faire examiner promptement par un vétérinaire si elles ne réagissent pas aux traitements courants. Demander à un vétérinaire d’examiner tout animal qui meurt de cause inconnue. Tous les cas suspects de tremblante devraient être signalés au vétérinaire de district de l’ACIA de sa localité, dont on trouvera le nom dans les pages bleues de l’annuaire téléphonique où sont répertoriés les services gouvernementaux.

Faire en sorte que les femelles malades donnent naissance isolément des autres et retirer le placenta après la naissance pour l’enterrer. Dans la mesure du possible, placer toutes les brebis dans des enclos individuels lorsqu’elles agnellent. Suivre de bonnes pratiques d’hygiène en manipulant les agneaux et éliminer le placenta immédiatement.

Bien qu’il n’ait pas été prouvé que la tremblante puisse se transmettre par le sang, il est bon de toujours utiliser des aiguilles distinctes pour les vaccinations et les injections de médicaments. Cette mesure aide à prévenir la propagation de nombreuses maladies. Désinfecter tout instrument servant au coupage de la queue, à l’écornage ou à la castration avant de passer à un autre animal, en le faisant tremper dans un mélange de deux parties d’eau et d’une partie d’eau de Javel.

Avant d’acheter un nouvel animal, s’assurer que la ferme dont il provient n’a pas eu de cas de tremblante au cours des 60 derniers mois.
avatar
cindy59000
Admin
Admin

Messages : 421
Date d'inscription : 19/09/2008
Age : 30
Localisation : Lille

Voir le profil de l'utilisateur http://helpanimals.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum